Pep Guardiola - DPPI
 
Article
commentaires
Football > Bundesliga

Les dessous croustillants de la signature de Pep Guardiola au Bayern Munich

Les dessous croustillants de la signature de Pep

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 21/02/2013 à 14:07 -
Par Eurosport - Le 21/02/2013 à 14:07
Uli Hoeness a confié les détails de la signature de Pep Guardiola au Bayern et la rencontre fortuite avec Sir Alex Ferguson qui aurait pu s'avérer très gênante.

Une scène hollywoodienne. Le 20 décembre, dans l'appartement new-yorkais de Pep Guardiola, l'ancien technicien barcelonais questionne : "Dois-je signer maintenant ?". A la fenêtre, face à Central Park, le président bavarois Uli Hoeness ne détourne pas ses yeux du paysage hivernal. Mais il s'exclame : "quelle grande idée !" Cet épisode de la saga "Pep Guardiola signe au Bayern", le président du finaliste de la dernière Ligue des champions le raconte, ainsi que toute l'histoire, dans un entretien accordé à Sport Bild.

"J'avais le contrat avec moi, déjà signé par Karl-Heinz Rummenigge, raconte-t-il. Après trois heures de conversation, Pep a dit : 'Dois-je signer maintenant?'. Je lui ai répondu, en profitant de la magnifique vue sur Central Park, 'quelle grande idée'. J'ai ensuite gardé le contrat dans un coffre fort durant des semaines." Trois heures de conversations durant lesquelles Guardiola s'est renseigné sur les entraînements ou les rapports avec la presse notamment. Et a confié regarder tous les matches du Bayern Munich depuis le mois d'août.

Rencontre fortuite avec Sir Alex Ferguson

DPPI

Des détails, Uli Hoeness en révèle d'autres. Des anodins, comme le fait que la femme de Pep Guardiola est bonne cuisinière, où qu'il s'est vu affréter une limousine par le technicien pour l'accompagner à son appartement. Des croustillants, aussi, comme cette improbable rencontre avec Sir Alex Ferguson dans un restaurant chic de New York, où le président bavarois souhaitait au départ rencontrer Pep Guardiola.

Uli Hoeness a expliqué au manager de Manchester United qu'il était là "pour affaires", "ce qui n'était pas faux puisque j'allais ensuite à Chicago avec mon fils pour un rendez-vous concernant les affaires familiales". Il n'a pas menti, mais il n'a pas dit toute la vérité non plus. "Je n'ose imaginer ce qu'il se serait passé s'il m'y avait vu avec Guardiola", souffle Uli Hoeness. Qui regrette une petite chose : ne pas avoir révélé l'accord durant la trêve de fin d'année, au lieu du 16 janvier, lorsque le Bayern avait repris la compétition. Question de résonance médiatique.

Pep Guardiola avait déjà reçu la visite de Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil d'administration du Bayern, en automne. Sans qu'un deal ne soit conclut. Ce qui s'est finalement fait ce 20 décembre donc, après un trajet en limousine avec le frère de l'ancien technicien blaugrana, depuis un hôtel de la cinquième avenue jusqu'au parking souterrain de l'appartement de Pep Guardiola. Et au cours d'une discussion aux allures de coup de foudre pour Uli Hoeness : "Il n'a même pas fallu une minute pour que je me rende compte qu'il était l'entraîneur idéal pour nous".

 

commentaires


  • Chakir SG23/02/2013 03:47

    @krisanalys ptdrrr😄😄

  • ViscaBarcaaa22/02/2013 18:55

    Quel genre de footix es-tu pour dire sa ? Toute équipe a besoin d'un coach et comme le dit François David sur l'autre article ou il parle de Torres même si ils peuvent s'auto-gérer y'a quand même des limites comme un match contre Milan qui est avant tout un match tactique

  • MisterMilan22/02/2013 18:28

    Mais c'est quoi cet article !!!!???????