barcelone fabregas - AFP
 
Football > Liga

Le Barça ne peut plus faire semblant

Le Barça ne peut plus faire semblant

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 01/03/2013 à 18:33 -
Par Eurosport - Le 01/03/2013 à 18:33
Le Barça, défait deux fois en une semaine, doit se poser les bonnes questions. Philippe Montanier, coach de la Real Sociedad, nous aide à comprendre ce qui doit changer.
 

Deux revers, même constat. Les deux défaites concédées par le Barça à Milan et face au Real, en plus de largement menacer leur avenir sur le continent européen et de briser leurs ambitions en Coupe du Roi, ont souligné les mêmes maux : incapacité à se créer des situations dangereuses et énorme fébrilité défensive. En attendant le mercato estival et les probables arrivées de Neymar, d'un gardien de but et d'un défenseur central, le Barça doit faire avec les moyens dont il dispose. S'il ne peut changer d'identité de jeu et de système - ce serait renier son ADN -, il doit pallier les grosses défaillances individuelles par des changements radicaux.

Jordi Roura doit trancher dans le vif et laisser souffler certains cadres qui piochent clairement. "Ça ne tient pas à un seul joueur, c'est tout un collectif qui est un peu en dessous de son potentiel", nous assure Philippe Montanier. L'entraîneur de la Real Sociedad est venu à bout du Barça cette saison (3-2) lors de la seule défaite catalane en Liga. Son expertise en est d'autant plus précieuse. S'il ne faut pas s'attendre à une révolution du onze dans les jours qui viennent, Jordi Roura a d'ores et déjà annoncé des changements face à l'AC Milan. Lesquels ? Eléments de réponse.

REPOSER UN FABREGAS À BOUT DE SOUFFLE

Lionel Messi a joué 46 matches dont 44 en intégralité, Andres Iniesta a disputé 38 rencontres, Sergio Busquets 40, etc. Depuis le début de saison, et ce n’est pas nouveau, le Barça ne fait que très peu tourner son effectif et la thèse du coup de pompe physique est plus qu'envisageable. C'était l’argument avancé par Cesc Fabregas dans les couloirs de San Siro. Certaines individualités sont sur la jante. C'est le cas de Fabregas, aligné à 48 reprises déjà cette saison, qui n'a plus le rayonnement du début d’exercice.

L'avis de Philippe Montanier : "Ce qu'on voit c'est qu'il y a moins de percussion dans leur jeu. Celui-ci est basé sur la profondeur que ce soit avec ou sans ballon. C'est fort possible que le problème soit physique ou vienne d'une certaine lassitude mentale."

MASCHERANO PLUTÔT QUE PIQUÉ

DPPI

"Malgré toutes les précautions que nous prenons, nous encaissons des buts. Nous devons nous améliorer en défense", déclarait Javier Mascherano avant la leçon infligée par le Real. Voilà douze matches consécutifs que le Barça encaisse au moins un but. Pour un club de ce standing, c'est beaucoup trop. La défense est le talon d'Achille des Blaugrana cette saison. A Milan et face au Real, Carlos Puyol a fait ses 34 ans, complètement débordé par Di Maria et El Shaarawy. Plus inquiétantes encore les prestations de Gerard Piqué, qui n'est plus à son niveau depuis plusieurs mois déjà. L'ancien Mancunien est ainsi coupable sur deux des trois buts madrilènes mardi. Vilanova possède en Mascherano une vraie alternative aux piètres prestations de Piqué. Lorsqu'il joue, l'Argentin et son excellent sens du placement font le job. Très utilisé sous l’ère Guardiola, Mascherano joue un peu moins cette saison.

L'avis de Philippe Montanier : "Mascherano est un super joueur. Il a fait d'excellents matches en défense centrale grâce à vitesse et à son agressivité. C'est une vraie solution, une vraie alternative."

DONNER SA CHANCE A VILLA

Avec un but toutes les cent minutes et douze réalisations, David Villa est le deuxième meilleur buteur du Barça cette saison malgré un temps de jeu famélique. En manque d'idée, d'inspiration et de percussion sur les côtés, le Barça a peut-être la solution sous son nez avec El Guaje. Iniesta s'est noyé sur son côté gauche face au Real. Le replacer dans le cœur du jeu serait sans doute lui rendre service d'autant que Fabregas est hors sujet depuis plusieurs jours déjà. Villa est l'une des pièces qu'il manque au puzzle catalan. Et si elle ne résoudra pas tous les problèmes, sa titularisation apportera des options nouvelles dans la profondeur et dans l'axe de l'attaque des Blaugrana.

L'avis de Philippe Montanier : "Le rendement de Fabregas est moindre et Villa peut apporter de la percussion, c'est ce qui manque au Barça sur ses derniers matches. On peut imaginer un milieu Xavi-Iniesta-Busquets avec une attaque Villa-Messi-Pedro. Ce qui est certain, c’est que le Barça a des solutions à l'intérieur de son groupe."

Eurosport - Martin MOSNIER

  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×