Football > Transferts

Belhanda (Montpellier) : pas d'autre offre que Fenerbahçe


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 20/01/2013 à 09:57 -
Par Eurosport - Le 20/01/2013 à 09:57
Belhanda : pas d'autre offre que FenerbahçeSurveillé par l’Inter Milan, Tottenham ou Everton, Younès Belhanda se rapprocherait plutôt de Fenerbahçe. Les Turcs veulent boucler l’affaire rapidement.
 

Toujours très motivés à l’idée de recruter Younès Belhanda, Fenerbahçe est revenu à la charge cette semaine. Après une première offre de 8 millions d’euros, les Turcs ont augmenté la mise et offert près de 10 millions d’euros pour arracher l’accord des Montpelliérains. L’international marocain est lui actuellement en Afrique du Sud où il participe à la CAN avec sa sélection nationale, et l’idée de rejoindre le Championnat turc est désormais de plus en plus envisageable dans son esprit, même s’il reste à l’écoute d’éventuelles autres propositions.

D'accord avec les Turcs sur les conditions salariales, il ne voit pas vraiment les autres pistes avancer. Hormis Fenerbahçe, aucune autre offre ferme n’est arrivée. Tottenham, Everton ou l’Inter Milan ont été récemment cités mais pour différentes raisons, ces clubs n’ont encore pas avancé sur le dossier du meneur de jeu des champions de France. De son côté, Montpellier peut encore espérer, à deux semaines de la fin du marché hivernal, pousser le club d’Istanbul à se rapprocher des 12 millions d’euros qu’ils ont dépensés la saison dernière pour recruter Moussa Sow, ancien pensionnaire de Ligue 1.

Déçu par le début de saison du joueur de 22 ans, le MHSC ne devrait pas retenir le Marocain, si les Turcs apportent les garanties bancaires nécessaires à la transaction. "Je vais dire que Belhanda est fort, sinon je ne le vendrai jamais. Cela dit, on a gagné plein de matches sans lui. À Rennes, cependant, on se serait peut-être qualifié avec lui, qui sait? Mais bon, s’il doit s’en aller, La Paillade ne sera pas morte pour autant", a confié Louis Nicollin à La Provence avant la rencontre face à l’OM (3-2). Un message sans équivoque pour un joueur qui pourrait ne plus jamais porter le maillot de son club formateur à son retour de la CAN.

  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×