FOOTBALL 2012 Lyon - Aulas - AFP
 
Football > Ligue 1

Jean-Michel Aulas (OL) pourrait "changer d'avis" pour le mercato

Aulas pourrait ne plus vendre cet hiver

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/11/2012 à 12:40 -
Par Eurosport - Le 29/11/2012 à 12:40
En battant l'OM, Lyon a pris les commandes de la L1. Ce qui pourrait dissuader Jean-Michel Aulas de vendre d'autres joueurs au mercato.
 

Le fiasco à Toulouse n'était donc qu'un accident : l'Olympique Lyonnais en a fait la démonstration mercredi soir en allant terrasser Marseille (4-1) sans quatre titulaires au coup d'envoi (Lovren, Gourcuff, Lisandro, Bastos). Et revoilà Lyon en tête de la Ligue 1 avec 28 points en 14 journées soit la fameuse moyenne de deux points par match dite "du champion". Une performance pour la moins inattendue pour un club qui a passé l'été à essayer de vendre des "dinosaures" dont pas grand monde ne voulait.

Mais l'OL est malgré tout parvenu à se séparer de certains joueurs dont il ne voulait plus (Ederson, Cris, Källström) , à l'exception notable de Lloris, parti à Tottenham car le gardien était le seul joueur de l'OL à faire l'objet d'une offre conséquente. Des transferts qui n'ont pas suffi à équilibrer les comptes (une perte de 28 millions d'euros en 2011-2012) forçant Jean-Michel Aulas à annoncer, notamment pour rassurer ses actionnaires, son intention de vendre deux joueurs majeurs dès le mercato hivernal. Vue la conjoncture économique, il y est toujours obligé. L'état des lieux sportifs l'inciterait en revanche à ne pas briser lors du prochain mercato la dynamique d'un groupe qui peut raisonnablement viser le titre de champion de France.

"Il faudra voir à quelle place on se trouve le 23 décembre"

A cette réflexion, le président lyonnais répond d'abord par une boutade : "Ce serait plutôt l'inverse : si les joueurs flambent, ils vaudront encore plus chers et cela permettra d'être encore plus efficace sur le plan économique." Avant de poursuivre, cette fois sur un ton plus sérieux : "La vie d'entrepreneur, de président de club est faite de réflexions quotidiennes. Les conditions économiques ou concurrentielles font qu'il faut parfois savoir changer d'avis. (...) On réfléchira évidemment, il faudra voir à quelle place on se trouve le 23 décembre. Tout est possible, il faut savoir changer d'avis quand la raison vous y oriente."

Une déclaration qui laisse transparaître l'ambition légitime des Lyonnais de reconquérir le titre de champion de France même si, un par un, les joueurs ont répété ne "pas vouloir s'enflammer". Comme son conseiller Bernard Lacombe il a dix jours, Jean-Michel Aulas laisse toujours volontiers le statut d'archi-favori à Paris : "Le PSG est beaucoup plus fort que l'OL car il y a mis les moyens mais il y a quelque fois de belles histoires. (...) Si on sait bien garder nos joueurs, s'ils ne s'enflamment pas, on peut espérer d'autres joies dans le futur. " Et il sera alors toujours temps de les capitaliser.

  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×