Anigo : "Sougou, un profil qu'on n'avait pas" - Media365
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Mercato-OM : Sougou, tout en vitesse

Sougou, tout en vitesse

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/01/2013 à 10:31 -
Par Eurosport - Le 25/01/2013 à 10:31
Le nouveau joueur de l’OM Modou Sougou est avant tout un attaquant très rapide, capable d’apporter la vitesse qui fait parfois défaut à l’attaque phocéenne.

L’OM a choisi le remplaçant de Loïc Rémy. Après avoir étudié les pistes menant à Modibo Maïga, Claudio Beauvue ou encore Djamel Bakar, Marseille a jeté son dévolu sur Modou Sougou, attaquant sénégalais de 28 ans évoluant à Cluj, dont le transfert est estimé à 3 millions d’euros. Il doit signer ce mercredi un contrat de trois ans et demi avec le club phocéen, qui s’apprête à découvrir un attaquant polyvalent, dont la vitesse est clairement la qualité majeure.

Eurosport

Capable d’évoluer sur les côtés mais aussi dans l’axe, Sougou était essentiellement aligné en tant qu’ailier droit à Cluj. C’est à ce poste qu’il s’est affirmé comme l’une des révélations cette saison en Ligue des champions, avec un but et quatre passes décisives durant la phase de poules. Les observateurs ont pu apprécier une rapidité assez impressionnante chez l’international sénégalais (11 sélections). La qualité de sa conduite de balle, sa faculté à toucher le cuir à chaque foulée sans ralentir sa vitesse de course en font un joueur très difficile à défendre, capable d’éliminer en un-contre-un à chaque instant, et particulièrement redoutable en contre-attaque. Cela lui permet de créer des différences qu’il sait exploiter grâce à une bonne qualité de centre. Pour ce qui est de la vitesse, Rod Fanni a pu juger sur pièce dès le premier entraînement, jeudi matin, et constater qu'il y avait du répondant. "Il a le profil assez fin avec des ischios musclés, à mon avis il doit aller assez vite oui !", s'est exclamé le défenseur.

"Entre Gervinho et Niang…"

Si Sougou peut éventuellement jouer au centre, c’est surtout sur l’aile qu’il devrait faire du bien à Marseille, dont l’effectif comporte surtout des joueurs axiaux dans le secteur offensif. Jordan Ayew, Mathieu Valbuena ou Morgan Amalfitano, trois joueurs qui revendiquent régulièrement leur préférence pour jouer dans l’axe, ont tour à tour occupé le flanc droit d’une attaque marseillaise qui ne disposait pas jusqu’ici d’un homme vraiment taillé pour le poste. "On a vu contre Montpellier qu’il nous manquait un accélérateur, un joueur capable d’apporter de la vitesse, de dynamiter une défense. Sougou, c’est l’ensemble de ces qualités. Si on devait le définir, disons qu’il se situerait quelque part entre Gervinho et Mamadou Niang", résume ainsi un membre du staff phocéen, cité par La Provence.

Difficile de ne pas relativiser la comparaison. Malgré un parcours intéressant au Portugal, avec 24 buts inscrits en 151 matches de championnat, un ratio très respectable pour un ailier, Sougou n’a manifestement pas été jugé assez bon pour trouver un club plus réputé que Cluj au moment de son départ de l’Academica Coimbra en 2011. Notamment l’OM, dont les dirigeants ont reconnu qu’ils suivaient déjà le droitier à cette époque. Après une première saison réussie en Roumanie (10 buts en 33 matches), une deuxième où il a su profité de l’exposition de la Ligue des champions pour se faire remarquer, Sougou va finalement avoir l’opportunité de s’exprimer dans un club plus important. Reste à savoir s’il y confirmera ses bonnes prestations avec Cluj en Ligue des champions.